Cet été, le respect du code de la route ne prendra pas de vacances. Et encore plus à l’étranger où la réglementation est parfois plus dure qu’en France. Avant de partir, il est surtout important de ne pas oublier certains documents administratifs.

Si vous possédez un permis de conduire français valide, vous pouvez circuler avec celui-ci dans tous les pays de l’Espace économique européen (EEE), précise le site service-public.fr.

Vous bénéficiez du même droit si vous avez obtenu votre permis français en échange d’un permis non européen.

En revanche, il n’est pas possible de conduire en Europe avec un document provisoire (certificat d’examen du permis de conduire, récépissé de déclaration de perte ou de vol du permis, etc.).

Hors d’Europe, si vous faites un court séjour dans un autre pays, le permis de conduire français peut également suffire (aux États-Unis, au Canada, en Nouvelle-Zélande ou encore en Afrique du Sud par exemple). Dans d’autres pays par contre, le permis international peut être exigé.

Si jamais vous êtes contrôlé à bord de votre véhicule, il faudra vous munir de quelques documents : certificat d’immatriculation, carte verte et constat européen d’accident. Avant de partir, pensez aussi à vérifier la validité de votre assurance auto à l’étranger.

Ces 20 pays qui peuvent transmettre des amendes à la France

La France pratique des échanges transfrontaliers d’informations avec au total 19 pays de l’Union européenne. Depuis le 24 juin 2019, l’Irlande et la Suède ont rejoint la liste composée de :

  • la Belgique,
  • l’Espagne,
  • l’Allemagne,
  • les Pays-Bas,
  • la Pologne,
  • le Royaume-Uni,
  • la Roumanie,
  • l’Italie,
  • le Grand-Duché du Luxembourg,
  • l’Autriche,
  • la Hongrie,
  • la Slovaquie,
  • la République tchèque,
  • l’Estonie,
  • la Lettonie,
  • la Lituanie,
  • le Portugal.
Carte des pays avec lesquels la France échange des informations relatives aux infractions routières.
Carte des pays avec lesquels la France échange des informations relatives aux infractions routières. (©Sécurité routière)

Ces échanges permettent de poursuivre les ressortissants qui commettent des infractions routières relevées par radar sur le territoire français. Réciproquement, les ressortissants français commettant des infractions routières relevées par radar sur les routes de ces 20 pays pourront être poursuivis par les autorités locales.

Parallèlement, la France échange également des informations de même nature avec la Suisse, sur la base d’un accord bilatéral spécifique.

Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, s’en félicite :

La généralisation des échanges transfrontaliers en Europe est une avancée car elle assure l’égalité de traitement entre conducteurs français et étrangers.

Les étrangers roulent (trop) vite en France
Depuis le déploiement des radars vitesse en France, environ 21% des infractions relevées (50% en période estivale) concernent des véhicules immatriculés à l’étranger, alors qu’ils ne représentent que 5% à 6% du trafic.
En un an (de février 2018 à janvier 2019), 15 734 infractions ont été commises sur les routes françaises par des véhicules immatriculés en République d’Irlande et plus de 12 072 ont été commises par des véhicules immatriculés en Suède.

Lire aussi : La Méduse, ce nouveau radar qui s’attaque aux véhicules trop bruyants

Les poursuites transfrontalières sont possibles pour huit infractions :

  • Excès de vitesse,
  • Non-port de la ceinture de sécurité,
  • Franchissement d’un feu rouge,
  • Conduite en état d’ivresse,
  • Conduite sous l’influence de drogues,
  • Non-port du casque,
  • Circulation sur une voie interdite,
  • Usage d’un téléphone portable (ou de tout autre équipement de communication) en conduisant.

Et selon le pays et l’infraction commise, vous risquez d’autres sanctions : paiement immédiat d’une amende, obligation de déposer une caution, rétention ou suspension du permis, immobilisation du véhicule et mise en fourrière du véhicule.

Si vous n’avez pas été immédiatement interpellé, l’infraction vous est notifiée à votre domicile, de retour chez vous, avant de reprendre le travail… Bonne route !

https://actu.fr/societe/vacances-papiers-infractions-tout-ce-quil-faut-savoir-vous-roulez-letranger-cet-ete_25220553.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook#header

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *